Imaginaire et chrétien

Le Fantastique

Le Fantastique nous fait hésiter entre le réel et le surnaturel, entre le logique et l'impossible, le vraisemblable et l'invraisemblable. C'est cette hésitation ( du lecteur comme du héros) qui fait vivre le récit.
Là où le Merveilleux et la Fantasy intègre le surnaturel dans l'histoire, le Fantastique met en scène l'irruption du surnaturel dans un monde aux lois naturelles et souvent de façon brutale.
De cela découle une inquiétude et le doute sur la réalité des choses que le Fantastique n'est aucunement obligé d'expliquer.

On pourrait proposer le Fantastique comme carrefour des autres genres de l'Imaginaire. Il donne la part belle à l'Imagination sans lui opposer aucune barrière. Mais que le surnaturel commence à s'expliquer ou à faire partie des choses naturelles du monde où on le constate, et le Fantastique s'évapore en laissant place au Merveilleux, à la Fantasy ou à la Science-Fiction.