Prier sans cesse, Conférence sur la prière
EAN13
9782364527805
ISBN
978-2-36452-780-5
Éditeur
Saint-Léger éditions
Date de publication
Collection
LA MANNE DES PE
Nombre de pages
102
Dimensions
20,5 x 13,2 x 0,9 cm
Poids
130 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Prier sans cesse

Conférence sur la prière

Saint-Léger éditions

La Manne Des Pe

Offres

« Priez sans cesse ». L'invitation du Seigneur a toujours résonné dans le coeur des moines et des chrétiens commeun idéal. Il ne s'agit bien sûr pas de dire des prières continuellement, mais, comme Cassien nous l'apprend dans une fineanalyse, à demeurer dans un état de prière, une disposition intérieure qui est un dialogue perpétuel avec le Seigneur. Cela nepeut se réaliser, bien sûr, que si toute notre existence tend ellemêmeà cette communion, quand nous l'aurons établie sur cefondement qu'est l'humilité. Car comment rester uni à Dieu en pensée et de coeur, si nos attitudes contredisent cettecommunion ? Tout ce qui nous ramène à notre moi ou aux possessions égoïstes constitue ici un obstacle majeur. Cassiendétaille ensuite les quatre formes de prière dont parle l'Apôtre Paul : demandes, souhaits, supplications, actions de grâces (1Tim 2), mais pour revenir au but que poursuit sans cesse tout croyant authentique : la pureté du coeur qui seule permet l'union àDieu. Le commentaire du « Notre Père » qui suit, est l'occasion de mettre en oeuvre ces principes de base. En entrant dansl'attitude filiale que cette prière parfaite nous communique, nous réalisons le but de toute vie chrétienne : devenir un avec le Fils,comme le baptême nous en a ouvert la possibilité. Et, soyons en assurés, Dieu écoute toujours nos prières, même si nous nesommes pas parfaits. A propos de l'auteur : Jean Cassien est mal connu. On ne sait si le nom de Jean lui fut donné à son baptême ou quand il devint moine, ni s'il naquit en Dobroudja (Roumanie) ou en Provence. Il est certain que, très jeune, il fut moine à Bethléem. Vers 385 il partit pour l'Égypte avec un fidèle compagnon, le prêtre Germain, et il y passa une quinzaine d'années. Vers 400, il se rendit à Constantinople, où Jean Chrysostome l'ordonna diacre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.