Marc - Le lion du désert
EAN13
9782204096805
ISBN
978-2-204-09680-5
Éditeur
Cerf
Date de publication
Collection
Lectio Divina (252)
Nombre de pages
352
Dimensions
21,5 x 13,5 x 2,7 cm
Poids
429 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Marc - Le lion du désert

De

Cerf

Lectio Divina

Offres

Et si Marc n'était pas le premier des évangiles, mais le dernier ? Peu importe, en fait, qu'il soit le premier ou qu'il ait voulu corriger l'interprétation " déviante " des autres, c'est la Parole déposée dans les Écrits que le croyant rumine et auxquels il croit, et non leur impossible histoire. Marc redit, pèse l'Annonce de Dieu en Jésus. Il défend l'adoration première de YHWH Dieu contre une fixation isolant un Jésus qui en viendrait à rester seul, héros absorbant le tout de la divinité. Le " secret messianique " est simplement ce silence imposé aux christolâtres. Il ne vise pas à préserver la stature de Jésus, mais à rappeler son effacement devant le Père. D'un coup de hache prophétique, la première page de saint Marc bouleverse les versions du baptême selon les autres évangiles, les versions du Désert, les versions de l'Entrée. Plus loin, comme dans les anciennes Écritures, les notations pittoresques viennent parfaire son hiératisme. Marc donne bien moins de conseils de vie que les autres, puisqu'il n'est pas besoin des Écritures pour vivre juste, bon et droit. Elles sont nécessaires pour être enlevé ailleurs. L'évangéliste rappelle au croyant que les Écritures s'entendent d'abord comme elles sont, brutes, d'un autre pays, d'Israël, pour la crainte et un bonheur lent. Marc est un " Israélite vrai ", compact, solide : sa conclusion laissera sans voix. Donc à lire côté Dieu, prudemment. -- What if St. Mark weren't the first of the Gospels, but the last? It would matter little, whether he were in fact the first, or if he wanted to correct the 'deviant' interpretation of the others: it is the Word laid down in the Scriptures that the believer cogitates and has faith in, not their impossible history. Mark repeats, weighs up God's annunciation in Jesus. He defends the first adoration of YHWH God against the fixation that isolates a Jesus who would remain alone, the all-absorbing hero of all divinity. The 'messianic secret' is no more than this silence imposed on adorers of Christ. Its aim is not to preserve Jesus' status, but to remind us of his effacement in front of the Father. In one prophetic blow, the first page of Saint Mark shatters the versions of baptism found in the other Gospels, the versions of the Desert, the versions of the Entrance. Later, as in the old Scriptures, the picturesque annotations perfect the hieraticism. Marc gives less advice on living then the others, because we don't need the Scriptures to lead the good, just and honest life – they are necessary elsewhere. The evangelist reminds the believer that the Scriptures must be read firstly as they are, unadorned, from another country, from Israel, to bring fear and slow happiness. Marc is a 'true Israelite', compact, solid: his conclusion leaves us speechless. To be read on the side of God, prudently.
S'identifier pour envoyer des commentaires.