Delacroix
EAN13
9782213022635
ISBN
978-2-213-02263-5
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Beaux-arts
Nombre de pages
480
Dimensions
23,5 x 15,5 cm
Poids
618 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Dernier des Renaissants et premier des Modernes, pour reprendre l'heureuse formule de Baudelaire, Delacroix fut tour à tour considéré comme le chef de l'Ecole romantique de peinture en France ou comme un artiste presque " marginal "; pourtant, il se proclamait lui-même un pur classique.

Homme de tradition et grand novateur, il annonce tout l'art impressionniste, néo-impressionniste et moderne, de Monet à Renoir, de Degas à Cézanne, de Van Gogh à Gauguin et Odilon Redon, de Matisse à Picasso.

Comme la plupart des grands génies, il fut, en fait, un Indépendant, n'étant lié à aucune doctrine, ne se mêlant à aucune école, créant des chefs-d'oeuvre par la puissance exceptionnelle de son imagination, projetant sa philosophie et ses rêves à travers son oeuvre varié et multiple, à la fois pictural ou décoratif, graphique ou littéraire. Chose curieuse, ce " dandy solitaire " demeura toujours un incompris.

Il est donc important de reprendre une à une les étapes essentielles de sa vie, de sa carrière, et de tenter, par le biais de la biographie la plus complète à ce jour, d'oublier la légende, afin de rétablir l'homme et l'artiste dans leur vérité.

Internationalement reconnu comme le meilleur spécialiste de Delacroix, Maurice Sérullaz est inspecteur général honoraire des Musées et conservateur en chef honoraire du Cabinet des Dessins au Musée du Louvre et du Musée Eugène Delacroix, professeur à l'Ecole du Louvre et au cours de Civilisation française à la Sorbonne. On lui doit de nombreux ouvrages ou articles sur Delacroix, l'organisation de diverses expositions sur ce maître, notamment la vaste rétrospective, en 1963, du centenaire de la mort de l'artiste, au Musée du Louvre, dont il fut le commissaire général.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Maurice Sérullaz